OUvroir de LIttérature POtentielle

L’autre jour,  je relis du Raymond Queneau et ses exercices de styles.
Je me rappelle alors l’OUvroir de LIttérature POtentielle.
Alors je suis allée surfer sur le site pour découvrir de nouvelles propositions d’écriture dans leur abécédaire.
Pour le site c’est ici

C’est une littérature très intellectuelle, qui joue sur les logiques de la langue même. Je n’écris pas trop sous contraintes mais cela est au fond pourquoi pas s’amuser un peu avec les formes et les styles et certaines idées peuvent être recyclées suivant ce que l’on veut écrire.

Pour ceci, voici quelques exemples de contraintes à explorer :
Pour jouer avec des sonorités, il y a des contraintes comme le Bubu l’Urubu
Si vous êtes plus sur la structure des textes (ou que vous aimez réviser la grammaire) : Chimère
Défigurer des expressions toutes faites : Perverbe
Dessiner avec les mots : Portrait en creu
Sur le sens des mots : Surdéfinitions

C’est assez infini parce qu’on peut inventer nos propres jeux.

A bientôt !
PS: et si vous vous ennuyez dans des trajets éternels de métro, en voilà une pour vous : Poème de métro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *